Ugoline
Patrick
Maxime
Quentin
Wendy
Valentine
Mathilde
Mylton
Marie
Fanny
Mélanie
Elliot
previous arrow
next arrow
Ugoline
Ugoline Soler

Ugoline Soler

La fondatrice
Ugoline

Parlez-nous de vous !

Je me suis engagée à titre individuel et associatif pour contribuer à améliorer le monde car j'aime me sentir utile. Très attachée au multiculturalisme, je suis dotée d’une grande ouverture d’esprit. J’aime sortir des sentiers battus, perturber les états de fait, donner du sens et avancer avec les autres.

Quel est votre parcours ?

Après un diplôme d’ingénieure agronome spécialisée en ingénierie de l’environnement et gestion des déchets à l’Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie de Toulouse (ENSAT) en 1999, j’ai travaillé pendant 20 ans dans les métiers de l’Environnement. Mon dernier poste, responsable innovation, m’a conduit naturellement à la création de l’entreprise RECNOREC. Pour cela, j’ai obtenu en 2017 un diplôme universitaire de Business Management , parcours Entrepreneur social à l’Université Paris-Dauphine.

Recnorec et vous !

Mon expérience dans les métiers de l’Environnement m’ont permis de me confronter aux questions techniques, commerciales, de pédagogie environnementale et de développement. Ma rencontre en 2015 avec la fondatrice de RECNOREC et la découverte de la solution sud-américaine ont été les déclencheurs de l’aventure RECNOREC. Je souhaitais de longue date m’embarquer dans un nouveau modèle entrepreneurial... c’est chose engagée !

Patrick
Patrick Bebon

Patrick Bebon

Le prestataire affaires administratives et financières
Patrick

Parlez-nous de vous !

Marié et père de 3 enfants, je suis ingénieur ENSAE et fort de 35 ans d’activité au sein du groupe PSA. Mes expériences managériales autant hiérarchiques que transversales m’ont appris à savoir écouter avant de prendre des décisions. Je fais aussi partie de l’association « Plaisir en Transition ». Fortement impliqué, notamment dans les activités associées à la gestion des déchets, je suis en charge de la sobriété énergétique et numérique.

Quel est votre parcours ?

J’étais tout d’abord contrôleur de gestion, puis gestionnaire économique d’une usine avant de m’orienter vers la qualité puis la direction d’un site de production de 800 personnes. Je connais le monde de l’industrie et l’ai vu évoluer et s’adapter dans un contexte de mondialisation. J’ai par ailleurs pris en charge des projets de recherche de baisse de prix de revient et de transformation d’activités de R&D groupe, avant de devenir responsable du Budget R&D de PSA.

Recnorec et vous !

Inquiet sur l’avenir de la planète dont j’ai pu constater la dégradation rapide, notamment au travers de mes nombreux voyages et activités de plongée sous-marine, je ressens la nécessité d’engager des actions concrètes et positives et je vois dans la solution RECNOREC une contribution intéressante et rapidement déployable. Je partage les valeurs humaines de RECNOREC et souhaite apporter sérieux et sérénité dans un contexte économique et social chaotique. Je suis prestataire affaires administratives et financières.

Maxime
Maxime Jacob

Maxime Jacob

L’ingénieur technico-commercial R&D
Maxime

Parlez-nous de vous !

J’ai toujours été attiré par la science et j’ai naturellement orienté mon cursus vers une école d’ingénieur, à Lille, puis vers un Master à Nantes. L’étude des matériaux et plus particulièrement des polymères et des composites m’a permis de rester assez polyvalent dans mon approche. Mon intérêt pour la production et la transformation s’est petit à petit déplacé vers les problématiques de recyclage, notamment suite à une prise de conscience, lors d’un stage en Indonésie, de la catastrophe environnementale générée par la pollution plastique.

Quel est votre parcours ?

De retour en Europe, j’ai souhaité comprendre ce qu’il était possible de faire afin de pouvoir contribuer concrètement à la dépollution des océans et des littoraux, chers à mon cœur de surfeur. Conscient d’une part que les populations les plus victimes de la pollution plastique ne sont pas forcément les premières responsables de cette problématique et d’autre part que lorsque la collecte est organisée, les solutions techniques n’existent pas encore pour résoudre le problème, j’ai rapidement trouvé son équilibre chez RECNOREC qui affichait cette même ambition.

Recnorec et vous !

Dans un premier temps entièrement dévoué à la R&D, j’emploie aujourd’hui une partie de mon temps au développement d’offres commerciales, à la transmission au reste de l’équipe du savoir et du savoir-faire acquis autour du matériau, ainsi qu’à l’accompagnement du prototypage lié au process. 

Quentin
Quentin Jean

Quentin Jean

L’ingénieur Recherche & Développement
Quentin

Parlez-nous de vous !

Je suis investi dans une association de collecte et recyclage de plastiques sur le littoral afin de réfléchir aux solutions et applications associées aux matériaux recyclés issus de la transformation des déchets plastiques. Me sentir utile à la société constitue une priorité dans l'orientation de mes choix. Je suis aussi passionné d'astronomie, je possède mon propre télescope et je passe de nombreuses heures à observer le ciel, sur mon temps libre, il va sans dire !

Quel est votre parcours ?

Je poursuis mon cursus de Master en Chimie des Matériaux à l'Ecole Sigma de Clermont-Ferrand ainsi qu'un Master Matériaux Fonctionnels qui me donnera un double diplôme. J’effectue mon stage dans l'équipe R&D et apporte ma connaissance des matériaux utilisés dans l'industrie, associés à leurs problématiques de recyclage. J’ai effectué mes précédents stages dans la plasturgie, notamment l'injection mais aussi dans l'impression plastique 3D.

Recnorec et vous !

J’apporte beaucoup d'idées, j’aime prendre des initiatives et surtout les mener à leur terme. Je joue le rôle de relais sur la production en atelier et participe de la stabilisation du process avec mes 2 trinômes, Valentine et Maxime.

Wendy
Wendy Labbe

Wendy Labbé

La chargée de communication
Wendy

Parlez-nous de vous !

J’apprécie par-dessus tout passer du temps dans la nature et au contact des animaux, notamment des chevaux avec lesquels je noue une relation privilégiée autour du respect de l’animal. Ce sont des moments précieux qui me ressourcent. Je suis également soucieuse d’une consommation personnelle raisonnée et je fais tout pour réduire mes déchets à la source.

Quel est votre parcours ?

Après une Licence de Lettres Modernes et un Master Recherche en Littérature, j’ai effectué un Master en Communication (Marketing, Communication et Management) à l’ISCOM Paris. Un stage de chargée de Communication orienté événementiel aux Fermes de Gally puis une alternance en relations presse chez Nature et Découvertes m’ont permis d’affiner mes choix et m’ont menée à intégrer l’équipe de RECNOREC à l’automne 2020.

Recnorec et vous !

Je souhaite contribuer à l’impact positif que RECNOREC ambitionne d’avoir sur notre environnement, en développant une communication ciblée, efficace et responsable auprès des professionnels et des consommateurs. Sans oublier mes collègues, car j’en suis persuadée, ils seront les premiers ambassadeurs de la marque.

Valentine
Valentine

Valentine Hervio

La docteure en Recherche & Développement
Valentine

Parlez-nous de vous !

Je suis très impliquée dans des projets associatifs sociaux, notamment autour des sujets de l'éveil d'enfants autistes et l'accompagnement scolaire, et de voyages le week-end, d'élèves issus de milieux défavorisés. Je pratique par ailleurs la clarinette, le tennis et le foot.

Quel est votre parcours ?

Docteur en Sciences des Matériaux, j’ai effectué ma Thèse en école de physique-chimie à Paris, après avoir fait mes études d'ingénieurs à l'Ecole de Chimie de Montpellier. C'est à l'issue d'un stage de 6 mois chez Solvay que je me décide à approfondir les sujets scientifiques.

Recnorec et vous !

Je recherchais un projet à fort impact environnemental, plutôt orienté vers les Low Techs afin de résoudre des problèmes avec des solutions simples là où la technologie pour la technologie ne fait pas tout le temps sens mais où la rigueur scientifique reste néanmoins de mise. J’ai trouvé dans le projet RECNOREC, une réponse à mes attentes.

Mathilde
Mathilde

Mathilde Ollivon

La technico-commerciale
Mathilde

Parlez-nous de vous !

Je suis bénévole dans l’association « L’un est l’autre » qui permet aux plus démunis de venir se restaurer et trouver un peu de chaleur humaine. J’aime allier voyages, ouverture d’esprit sur les problématiques environnementales et mode de vie frugal.

Quel est votre parcours ?

Je suis actuellement en contrat d’alternance chez RECNOREC et étudiante à l’ESI Business School au sein de laquelle elle effectue un master double cursus en Management et Développement Durable, ceci après avoir obtenu une Licence en Langues Etrangères Appliquées Anglais - Espagnol. 

Recnorec et vous !

Passionnée de développement durable, le sujet de la dépollution plastique et de son recyclage fait sens à mes yeux. Les valeurs sociales de RECNOREC, notamment la possibilité de travailler avec des ESAT m’ont séduit et j’espère apporter dynamisme et modernité. Je souhaite faire le lien entre Commerce et Développement Durable, en m’appuyant notamment sur un réseau d’étudiants et d’intervenants compétents.

Mylton
Mylton

Mylton Van Bolderen

Le technico-commercial
Mylton

Parlez-nous de vous !

J’aime la nature et je souhaite préserver les écosystèmes existants. Par ailleurs, j’aime beaucoup les jeux vidéo et considère que les réflexes de gestion de stress acquis dans ce domaine me seront utiles dans ce monde en constante évolution. Ces activités d’intérieur s’équilibrent avec la pratique de certains sports extrêmes et le temps passé avec mes amis.

Quel est votre parcours ?

Suite à l’obtention d’un Bac STIDD, Science et Techniques de l’Industrie et du Développement Durable, je prépare un Bachelor « Nouveaux Business Plans ». Cette appétence technique s’équilibre avec la recherche de solutions pragmatiques qu’il souhaite mettre au profit d’applications bas carbone.

Recnorec et vous !

J’apprécie la relation client qui prend tout son sens dans une entreprise de taille humaine telle que RECNOREC. Je foisonne d’idées et souhaite développer le coté commercial de l’approche développement durable associé au concept RECNOREC.

Marie
Marie Carret

Marie Carret

L'assistante à la préparation de la levée de fonds
Marie

Parlez-nous de vous !

Je suis sensible à la dégradation de l’environnement depuis toujours. Mes deux passions sont le ski et la plongée sous-marine et toutes deux sont dépendantes des conditions environnementales. Cela a naturellement développé ma sensibilité aux problématiques écologiques et me pousse à agir afin de préserver l’environnement. Lors de ma première plongée en lac, j’avais 15 ans et j’ai été choquée de ne voir aucun poisson, en revanche, le lac était jonché de déchets, des chaises, des roues… Depuis, j’ai pu participer au World Clean Up Day et c’est une pratique que je mets en place au quotidien.

Quel est votre parcours ?

Après un an passé au Canada dans le cadre de mon Bachelor en Management où j’ai eu l’opportunité de réaliser un stage de chasseuse de tête, je poursuis mon cursus à L’IÉSEG en Master Gestion des opérations. Ce que j’apprécie dans ma formation ? Que l’école nous sensibilise à une gestion durable des opérations afin de réaliser du business orienté développement durable.

Recnorec et vous !

Dans le cadre de l’appel à projet Creenso (Prix du Créateur d’entreprise sociale), j’ai choisi de travailler pour Recnorec, car j’ai à coeur de participer à un monde meilleur et Recnorec agit directement sur la préservation de l’environnement et sensibilise à la réduction des déchets. Cette année est pour moi une année d’échange et je souhaite en apprendre autant que ce que je peux apporter à Recnorec.

Fanny
Fanny Lemoine

Fanny Lemoine

La stagiaire design
Fanny

Parlez-nous de vous !

Mon expérience dans le luxe m’a fait prendre conscience du gâchis considérable qui existe et cela a été un déclic pour moi. Le travail manuel me permet de concrétiser mes idées : ma mère est couturière et je lui dessine parfois ses modèles. Cela m’a permis d’apprendre que la création ne rime pas forcément avec consommation, voire surconsommation, bien au contraire ! Réaliser du sur-mesure et du fait maison permet de développer une approche plus responsable : récupérer des tissus, valoriser des chutes, optimiser l’usage, favoriser la seconde main… ces contraintes éveillent ma créativité !

Quel est votre parcours ?

Mon parcours d’arts appliqués a débuté dès ma seconde jusqu’à mon Master 1 en Design produits. Puis j’ai poursuivi en Master 2 orienté Ingénierie de la Conception. Cette dernière formation m’a apporté un nouveau point de vue plus concret vis-à-vis du design et m’a permis de développer mes connaissances sur les méthodes de fabrication.
Mon mémoire sur les usages de l’hygiène corporelle et ses impacts sur l’environnement m’a poussé à me questionner sur nos gestes du quotidien automatisés et les objets qui les accompagnent. L’objectif était de repenser les usages afin de réduire notre impact.

Recnorec et vous !

Le design ne doit pas seulement être esthétique, il doit être utile à l’humain comme à l’environnement et être durable. Rejoindre l’aventure Recnorec me permet de relever quelques défis : le matériau Recnorec est challengeant car il est innovant à la fois par son aspect béton ou pierre mais aussi grâce à ses caractéristiques similaires au bois… en mieux ! J’aime l’idée de valoriser un matériau recyclé et aller à l’encontre des idées reçues pour lui donner ses lettres de noblesse.

Mélanie
Mélanie Laborde

Mélanie Laborde

La designer produit
Mélanie

Parlez-nous de vous !

Je viens d’un endroit où les gens ont l’habitude de récupérer, de bricoler et d’avoir leur propre potager. Tout cela a beaucoup influencé mon choix de parcours. J'ai développé mon imaginaire grâce au dessin, à la peinture à l’huile, à la céramique, ou à la danse. J’ai débuté par des études de design produit, et j’ai commencé ma vie professionnelle en tant que photographe. Ne le répétez pas mais j’ai aussi une grande faiblesse pour les arts culinaires et j’ai obtenu un CAP de pâtissier !

Quel est votre parcours ?

Mon master en design produits en poche, j’ai intégré des TPE et PME dans les domaines du mobilier, objets décoratifs et agroalimentaire. J’y observais avec un certain recul le gaspillage et la production de déchets dus en partie à nos choix de conception. Dès lors, je me suis dit que mes choix de designer devaient avoir un impact positif sur l’environnement. J’ai donc créé mon agence de design en économie circulaire en 2015 : OHU design pour « Optimiste » car il faut l’être pour faire évoluer les lignes, « Humain » car le design est avant tout empathique et « Utile » car il doit être un retour à l’essentiel.

Recnorec et vous !

C’est véritablement une rencontre au hasard, au détour d’une discussion ! Je suis très attachée au respect de la nature et la solution Recnorec permet d’éviter de relâcher des tonnes de plastiques dans la nature, c’est ce qui m’a touchée ! La solution permet aussi de préserver des ressources naturelles en proposant un matériau alternatif. Avec ma sensibilité de designer, je vois toute la beauté de ce matériau et je lui trouve un potentiel magnifique !

Elliot
Elliot

Elliot Disquay

chargé d'études marketing et commerciales
Elliot

Parlez-nous de vous !

Je suis passionné d’escalade et de voyages à mes heures perdues. J’aime me
promener et découvrir de nouveaux paysages. Je suis une personne sportive,
ouverte d’esprit et impliquée. Soucieux de la préservation de l’environnement, j’ai
constaté la dégradation de la nature au travers de mes nombreuses promenades.
C’est pour cela que je souhaitais rejoindre un projet ayant un fort impact
environnemental.

Quel est votre parcours ?

J’ai intégré une école d’ingénieur en agriculture, l’UniLasalle, spécialité
entrepreneuriat à Beauvais. J’ai eu l'occasion de vivre plusieurs expériences
professionnelles : mission humanitaire aux Philippines, stages dans une ferme
pédagogique et chez Equalis, une association d’insertion professionnelle. J’ai
également travaillé aux Fermes de Gally lors de mon année de césure, où j’ai
découvert la vente en circuit court et l’agriculture raisonnée.

Recnorec et vous !

Ce qui m’a séduit chez Recnorec c’est l’éthique et les valeurs sociales de la
start’up. Sensible au développement durable, j’ai envie d’être force de proposition
chez Recnorec.
Etre commercial pour le matériau Recnorec, c’est encourager nos futurs clients à
contribuer à la sauvegarde de la planète à nos côtés et développer des relations
durables avec eux sur la base de valeurs communes.